(article pour les enseignants) Ma méthode personnelle d'évaluation par compétences

Publié le par Eric Durand

Bonjour


Certains collègues m'ayant fait l'honneur de s'intéresser à mon travail, et sur leur demande voici mon "système" simplifié d'évaluation par compétences.

 

Objectif : une notation plus juste, plus humaine, plus motivante, plus responsable, plus transparente

- chaque trimestre typ.  30 compétences (de physique) , annoncées, à valider 
- trois mois pour les valider (c'est à dire, obtenir un score de deux points par compétence )

- en cas de test répété, le dernier résultat fait foi
- une seul note au bout des trois mois, au prorata    (ex: 25 compétences différents testées : on obtient uen note sur 50, à convertir en note sur 20 )


Plus en détail

Je tiens à dire que ce n'est pas un gadget pour moi, ni un truc pour faire plaisir aux inspecteurs (qui ne fonctionnent pas comme ça de toutes façons!).
C'est un système personnel que j'ai voulu très simple et fonctionnel. Les objectifs sont:

- Côté prof, d'effectuer une évaluation juste ou en tout cas moins arbitraire

- Côté élève , de saborder  toutes les attitudes déviantes par rapport à la note (j'ai 5 à la première interro, je pose mon stylo ;  j'ai 20 au premier contrôle, le trimestre est assuré, je pose mon stylo ... ), et au contraire de les responsabiliser et de les motiver face à cette note :

- la prise de conscience ( au vu de la liste) qu'une note n'est rien de plus qu'une grandeur  associée à un certain de nombre de connaissances (bien réelles) 

En éval par compétences la réussite ou l'échec au contrôle  est forcément relativisé : 10 compétences validées sur 10, c'est bien mais  ... 50 seront vues au cours du trimestre et de + la "validation" définitive n'intervient qu'en fin de trimestre donc espoir (ou prudence)  !

Mais j'ai découvert que cette méthode présentait encore bien d'autres avantages , que je détaillerai en fin d'article.

 
Mode de fonctionnement:


Je précise qu'il ne sera PAS question ici du socle commun (qui a dit ouf?)

A partir des programmes officiels du BO (colonnes "connaissances" et "capacités", je  crée une liste  de compétences (environ 80 pour l'année  en tout environ ; ex en 3eme 30 en élec, 30 en chimie, 15 en mécanique) . Chacune reçoit un code ( ex C45) voir liste jointe "grille 3eme partie chimie"

Je ne me prive pas d'accommoder cette liste à ma sauce, notamment en y rajoutant des compétences des classes précédentes qui me paraissent des pré-requis indispensables.

 Certaines compétences peuvent sembler hors programme . Mais ce sont des choses dont j'ai parlé en cours, donc je veux savoir si j'ai été entendu (je suis plus coulant sur ces questions).

POSTULAT de BASE totalement arbitraire:
Je prends comme principe que toutes ces compétences , telles qu'elles ont été élaborées, sont de valeur égale (au moment du décompte) .
Dans une interro je les note individuellement sur 2 POINTS . (en effet comme les compétences sont regroupées et que je pose  plusieurs questions par code , ça me permet en face de chaque code de moduler mon appréciation ).

Remarque: (cf l'ex de controle)

Les compétences étant sur deux points, il est pratique de poser 1, 2, 4 ou 8 questions par code

De plus, ce système bien que simple reste hermétique pour certains élèves, qui demandent encore en mai quelle note ils ont . Si vous vous débrouillez pour faire eds interros portant sur 5 ou 10 compétences, vous pourrez toujours leur dire de calculer leur note sur 10 ou sur 20 (étant bien entendu que c'est inutile, puisque vous l'avez bien compris aucune note n'est définitive). 

Ensuite je communique aux élèves cette liste de compétences (papier ou via le blog) , ainsi (très important) qu'une grille vierge (voir article "grille vierge") pour noter leurs performances , qu'ils collent en page de garde du cahier.

Attention, je dois avoir chez moi une grille de ce type pour chaque élève (qui sera utilisée pour toute l'année) . Oui, vous l'avez compris, j'ai du faire 400 photocopies : 200 pour moi, 200 pour les élèves. Mais j'en fais très peu à part ça .

 

Une fois les copies corrigées (c'est le seul moment un peu long) je marque les points sur la grille de chaque élève (vous pouvez demander à votre femme de le faire, ou à votre mari si vous êtes une femme)

Je rends les copies aux élèves et ils font de même : notent  les points sur leur grille (ils peuvent le faire à la maison)

 A l'interro suivante, il m'arrive (bien sûr) de re-tester une compétence déjà vue . Dans ce cas c'est le dernier résultat qui compte . C'est là un des points els plus importants du système.

Je me suis fait une abaque sur excel qui me permet de calculer n'importe quelle moyenne en un coup d'oeil, sans calculette. Bon d'accord, je la joins .

Du coup l'élève n'a qu'une note ... qu'il a trois mois pour construire .

Je tiens donc à ce qu'il ait une note !

 

Avantages (liste complète)

- Evaluation "équitable" au prorata des compétences (et pas une moyenne d'interros plus ou moins redondantes )

- Objectifs parfaitement clairs pour les élèves en terme de compétences et de résultat attendu ; la liste de compétences constituant par ailleurs une liste de révision idéale.

- Emulation (responsabilisation  : l'élève sait qu'il a trois mois pour "faire la collection" des compétences, et qu'il est donc pleinement responsable de sa note  . Les élèves qui le méritent (=attitude correcte en cours tout au long du trimestre) ont même droit avant le conseil de trimestre, s 'ils le demandent à une séance de "colle" où je les teste  en individuel sur leurs compétences , afin qu'ils puissent "compléter leur collection de OK"  (comme ils disent)

- pas d'excès d'optimisme : l'élève sait qu'il faudra valider de nombreuses compétences pour obtenir une bonne note de trimestre. Une interro réussie ne suffit pas pour garantir "la moyenne" en final

- inversement, pas d'excès de pessimisme (tout est rattrapable avant la fin du trimestre, même en cas d'échec noir en contrôle)

- pour le prof , une seule note à saisir au moment des bulletins (fort appréciable)

- bulletin très fonctionnel et significatif pour les parents ( " 8/20; 40% des compétences validées etc...)

- au moment de la conception du cours, la liste (qui de facto est le PLAN DU COURS) est un guide précieux (pour éviter les digressions) . Elle m'a même souvent servi pour faire de l'impro (d'un naturel distrait, j'oublie souvent mes notes chez moi - obs : ce sont les meilleurs cours !)

-  GROS AVANTAGE : au moment de donner du travail , en fin du cours : "ah j'oubliais: lundi prochain interro C12-C25 "

- (suivant comment vous rédigez vos compétences) économie d'écriture au tableau  : ce qui est écrit au tableau est  constellé (à la demande des élèves!) de refs aux codes de compétences. Donc en fait certaines phrases peuvent même être recopiées à la maison. (en clair, le cours peut être en partie écrit en "code", gain de temps )

- GROS AVANTAGE (si les évals sont fréquentes et rendues rapidement) les élèves peuvent à tout moment calculer eux-mêmes leur moyenne  (pas d'histoire de coeffs ) ce qui est excellent  -et indispensable- pour l'émulation (savoir en permanence où on en est)

- Les contrôles sont très faciles à concevoir ( je regarde les compétences que je veux tester ou re-tester - au vu des grilles d'élèves entre autres - )

- Le système comporte une certaine protection "anti-triche"  (pas d'accusation ou d'insinuation , sources de conflits : il suffit d'interroger -ou de faire composer à part- un élève soupçonné de tricherie ; s'il se trompe, ses "performances" précédentes ne comptent pas (par principe) , donc tout rentre dans l'ordre.

 

Enfin vous le voyez c'est vraiment un système intéressant (et simple, malgré les apparences) . On passe un peu de temps à cocher les compétences sur les grilles mais on en gagne énormément ailleurs ... avec la satisfaction d'être quand même (plus)  juste . 

 

Petit bémol: mes listes de compétences étaient si "parfaites" que les élèves s'en servaient de pompes toutes faites pour tricher . Donc désormais je rédige mes listes de façon moins précise ( par ex: au lieu de dire bêtement " C53 : les métaux les plus couramment utilisés sont le fer etc... " j'écris: "C53 : connaître les 5 métaux les plus utilisés et leurs applications principales" . J'aurais pu y penser...

 

Dernière recommandation:

Le système étant assez cool dans son principe, l'évaluation elle doit être stricte. Je déconseille donc de valider une compétence par une simple question. C'est pourquoi de + en +  je pose plusieurs questions pour voir par recoupement si vraiment c'est bon. Sinon c'est trop facile.

Voilà, j'espère que c'est clair. N'hésitez pas à me contacter.    (voir rubrique "me contacter")

Eric DURAND 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article