Bases d'optique utiles : la synthèse additive des couleurs

Publié le par Eric Durand

 

Synthèse additive

 


La lumière « blanche » est un mélange de couleurs .

Celle du soleil contient toutes les nuances de l’arc en ciel. (facile à voir, avec un prisme ou la surface d’un  CD) .

D’autres sources de lumière (plafonniers , écrans ...) n’émettent qu’une partie des nuances de l’arc-en-ciel, mais du moment qu’elles sont bien choisies, on a un blanc correct.

 

Par exemple , les écrans (TV, PC) fonctionnent uniquement avec des points rouges, verts En « dosant » leur luminosité  on peut arriver à recréer des millions de nuances de couleurs ...   Par exemple , si cette luminosité se règle sur une échelle de 0 à  256, on aura donc 256 x 256 x 256 couleurs possibles ... soit plus de 16 millions de couleurs . )

 

Quelques exemples simples :

 

 

Cette technique pour recréer des couleurs en envoyant en même temps une certaine quantité de rouge, vert, bleu dans l’oeil  s’appelle « synthèse additive des couleurs »

 

Une image que vous voyez à la télé ou sur l’écran de votre PC peut donc être vue comme  faite de trois « sous-images »  ou  « couches »:

- la couche « rouge » faite de  points rouges  plus ou moins « allumés »

- la couche « bleue » faite de  points bleus  plus ou moins « allumés »

- la couche « verte » faite de  points verts  plus ou moins « allumés »

 

 

Vous comprenez maintenant ce que nous avons fait avec le logiciel Paint Shop pour fabriquer un anaglyphe .  En effet le logiciel  peut séparer n’importe quelle image en trois couches « Rouge-Vert-Bleu »  . Nous avons donc fabriqué une image un peu particulière, faite de la couche rouge de la vue gauche et de la couche verte et bleue de la vue droite.

L’addition des deux pour le cerveau donne à la fois l’impression de relief et  la restitution des couleurs naturelles par synthèse additive (addition des couches).

Publié dans (profs) projet 3D

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article